Batteries à flux redox comme stockage intermédiaire de l'énergie solaire pour l'électromobilité

Le véhicule de démonstration RFB-Solar – l‘électromobilité à toucher

RFB-Solar dispose d’un vélo-taxi électrique qui démontre d’une façon impressionnante le potentiel que recèle l’électromobilité grâce à l’énergie renouvelable. Notre souhait est de rendre accessible au public l’appareil de démonstration tout au long de la durée du projet. En cliquant sur la rubrique News & Events, vous voyez où et quand vous pouvez visiter le véhicule.

Comment fonctionne l’appareil de démonstration?

Système de propulsion électrique de l’appareil de démonstration : à gauche (noir) le petit accu plomb-gel, au milieu la pile à combustible et à droite le réservoir de méthanol

L’appareil de démonstration, un CityCruiser II modifié de l’entreprise Veloform de Berlin, est un vélo-taxi pour un conducteur et deux passagers. Le moteur auxiliaire électrique, un moteur-roue situé dans l’essieu rigide est raccordé par un capteur de pédale et réglé par une poignée tournante au guidon. Avec 250 W la puissance du moteur est, par rapport au poids du véhicule, relativement faible. En fait il ne s’agit pas d’un véhicule purement électrique, mais d’un véhicule hybride : le moteur fonctionne en combinaison avec la force musculaire. De plus, la capacité de l‘accu plomb-gel d‘environ 500 Wh, dont disposait le vélo à sa livraison, est plutôt faible et aurait pour conséquence une autonomie limitée. C’est pour cela que le véhicule de démonstration a été complété par une pile à combustible directe au méthanol de l’entreprise SFC de Munich.

La pile à combustible a une puissance de 65 W. Elle ne serait pas suffisante pour propulser le moteur, mais a néanmoins une fonction bien précise : elle sert à recharger régulièrement l’accu. Ainsi, on peut démontrer le principe de l’extension d’autonomie (« range extension ») dans l’électromobilité : Le véhicule électrique se contente d’une faible puissance (ce qui implique un moindre poids et coût de batterie) et dispose néanmoins d’une autonomie convenable. La combinaison hybride de force musculaire et puissance électrique exempte d’émissions constitue un pas en avant vers un environnement plus sain. Ainsi, l’appareil de démonstration est la réponse parfaite à la demande de mobilité sans dégagement d‘émissions et de transport écologique dans les zones urbaines sur la base d‘énergies électriques renouvelables.

Perfectionnement au sein du projet RFB-Solar

Le vélo-taxi électrique sert, pour le projet INTERREG RFB-Solar, à donner un exemple d‘électro- mobilité qui fonctionne avec de l’électricité produite à partir de sources renouvelables, non seulement à travers l’extension de l’autonomie que la pile à combustible entraîne, mais aussi par le biais de deux autres mises à niveau:

  1. D’un côté, on compte charger la batterie au plomb de l’appareil de démonstration avec une batterie RedOxFlow stationnaire pendant la nuit, sachant que de jour, la batterie RedOxFlow stationnaire aura été chargée par l’électricité solaire. Ainsi, le véhicule nécessite uniquement de l’électricité produite à base d’énergies renouvelables pour fonctionner.
  2. De l’autre côté, la batterie au plomb dans le véhicule sera remplacée par une batterie RedOxFlow, pour pouvoir démontrer, à la fin du projet, l’adaptation à un usage quotidien de la batterie RedOxFlow placée directement dans le véhicule. Le « chargement » de la batterie peut, dans ce cas, se faire par l’échange des deux cuves électrolytiques. Ce procédé ne dure que quelques minutes. Un tel „rechargement“ dure environ aussi longtemps que lorsqu’un véhicule conventionnel avec moteur à combustion fait le plein.